Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Etre un leader d'entreprise
Image Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

L’avenir du négoce se jouera avec les supermarchés : c'est ce qu'estime le père d’Abilio Diniz (Découvrez la page web Lefigaro sur Abilio Diniz) à la fin des années 50. Son père ouvre sa première boulangerie sur une artère très active de São Paulo. La boutique lancée par son père sera à l’origine du Groupe Pão de Açúcar (GPA). Abilio Diniz rencontre les fondateurs de Carrefour dans les années 70. Il s’inspire de leur succès pour développer son propre groupe.

Le retour sur le marché de la grande distribution, et avec Carrefour

Peninsula double sa participation dans le capital du groupe Carrefour France, l'entreprise d’Abilio Diniz devient le quatrième sociétaire de Carrefour avec 5,07% du capital. La société de capital-risque Peninsula, fondée par les Diniz, annonce fin 2014 l'acquisition de 10 pour cent du capital de la branche brésilienne de Carrefour. Abilio Diniz devient président du conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire BRF (Brasil Foods) au printemps 2013.

Casino actionnaire majoritaire de GPA, Abilio Diniz laisse son groupe

En 2012, Casino devient actionnaire majoritaire de Grupo Pão de Açúcar. Le divorce est consommé et Abilio Diniz quittera la présidence du conseil d'administration en 2013. A l'automne 2013, l’accord conclu avec le groupe français lui offre la possibilité de ne plus être dépendant de la clause de non-concurrence. Il peut désormais investir dans tous les secteurs économiques. La fusion de GPA avec Carrefour Brésil ne se réalisera pas en raison de l'opposition du PDG de Casino et de l’abandon de la Banque Brésilienne de Développement. Abilio Diniz entend saisir l’opportunité de transformer GPA en n°2 mondial du secteur de la grande distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec la branche brésilienne du groupe Carrefour en 2011.

Un chef d'entreprise puissant au Brésil

Au sein des cent hommes les plus influents dans le pays, on compte l'entrepreneur, selon le magazine du Brésil "Epoca". On compte sur le sous-continent brésilien Abilio Diniz parmi les personnes ayant le plus de poids. Au Brésil, l'une des personnes les plus fascinantes est l'homme d'affaires. Avec pour missions d’améliorer l’efficacité des services publics et de rendre compétitives les sociétés du pays, la Chambre de Politique et de Gestion et compétitivité accueille Abilio Diniz en 2011.

Des difficultés qui forgent le caractère du chef d'entreprise

Au début des années 1990, en pleine crise, le groupe Pão de Açúcar dirigé par Abilio Diniz fait face à de graves difficultés financières. A la fin de la décennie 80, il est membre du Conseil Monétaire brésilien alors que le Brésil connait une période d'extrême inflation. Au milieu des années 1990, il ouvre le capital de GPA. GPA se transforme en numéro un de la distribution au Brésil après qu'il ait entamé une phase d’acquisitions. un groupuscule "d'extrême gauche" enlève Abilio Diniz au moment de l'élection présidentielle de 1989. Libéré après 7 jours de captivité, l’homme restera traumatisé par cette expérience.

Les enfants du quartier où il vit considèrent Abilio Diniz comme tête de turc au cours de son enfance. Il veut poursuivre ses études en économie aux Etats-Unis. Il est né le 28 décembre 1936 au Brésil. Dans les années 1950, Abilio Diniz sort diplômé de l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas dans sa ville natale.